Moh Blog

Moh

10 septembre, 2011

 

Agranier prieur

Prions pour ce qui n’arrive pas. La pluie.

Prosternons comme ça ce doit: Bernous portés à l’envers, culotte compris. Comme qu’on est prêts à surfer le déluge vers le paradis qu’on dit qui nous attend.

Prions la particule qui fond entre les gardes bornés du binôme logique. Tout-Rien. Là où la métaphore tend à confesser qu’elle ne sait plus dire. Qu’elle ne peut rien faire quand «ça marche» ne va pas, tellement les invisibles besognent entre zéro et son suivant. Ici-là-bas. Ping, là-bas-ici, Pong.

Logique saltatoire, donc superbement vraie! Félicitations on bouffe, donc on est. Ping! Bit-Bit.

Le logiciel reboute dans les espaces qu’on ne va pas, qu’on dit Qubitent* entre les dimensions des barres figées du binôme qui se supplice à léviter un gigabit de menhir, haut planté sur un mégalithe, au sommet d’une pyramide figée au beau milieu de nul-part des sans rien, que ça ne Ping point. Là! Échecs et maths. Rien dans rien, vaut rien. Poubelle des uns, trésor des autres, et pourtant elle tourne!

Enchevêtré dans l’imbroglio de la quantique des ânes, je tourne en rond. Moi qui voulais simplement souhaiter, 3id Moubarak à mon lecteur et au monde de téléportés là où personne n’est jamais en retard, parce que le temps n’y existe pas.

Dur à chier

Une excuse en arganier

Moh


Commentaires:
Aid Saïd Moh, te lire est un luxe digne d'un art gagné pris heure par heure :)
 
Merci merci Kalimate. c'est un luxe pour un arganier d'etre lu par une poete! :)
 
c'est quoi une logique saltatoire ? j'ai posé la question à mon cyberlittré, en vain.
 
Selon Google un mec du nom Bernard Fourez que je ne connais pas: "notre contexte culturel favorise l’émergence d’une identité psychique qu’il nomme «identité saltatoire». Celle-ci serait fondée sur un rapport au temps instantané, sur l’expression de soi, sur l’adaptation aux changements perpétuels, sur la virtualité. Il la compare à l’identité historique qui s’étaie sur le continuum, la permanence, l’aboutissement, l’œuvre."

Une sorte de logique qui opère dans l'espace coincé entre vrais/faux logiques. Où la notion action/rėaction est absolete, où selon la théorie quantique la réponse est instantanée dans le sens absolu du terme quelque soit la distance qui sépare deux objets "entangled". La vitesse comme la distance devient irrelevante.. Si tu te demande où foutre la dimention temps dans ce bordel métaphysique faudra donner un coup de fil à S.W Hawking où à Chrif Ben Louidan. :)
Moi non plus :)

Moh
 
Les pieds dans le sable, la tête à l'air "libre" et le torse pris dans l'écume des vagues, un cri de défi à l'effet mer dilatée ....Vu d'en haut, rien de tout ça ne semble exister.
 
Yuuuuug! welcome back!,
chacun sa mongolfiere... une affaire d'air chaud. plus on gonfle, plus elle monte.. monte.. la bete.. moins on remarque la petite chose qui pourtant.. fait paysage :)) la verite si je sais de quoi je parle.
Moh
 
Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



Liens vers cet article:

Créer un lien



<< Accueil

Archives

05/2005   06/2005   08/2005   09/2005   10/2005   11/2005   12/2005   01/2006   02/2006   03/2006   04/2006   05/2006   06/2006   07/2006   08/2006   09/2006   10/2006   11/2006   12/2006   01/2007   02/2007   03/2007   04/2007   06/2007   07/2007   08/2007   10/2007   11/2007   12/2007   01/2008   02/2008   03/2008   04/2008   05/2008   06/2008   07/2008   08/2008   12/2008   02/2009   03/2009   04/2009   05/2009   06/2009   07/2009   08/2009   11/2009   12/2009   01/2010   02/2010   04/2010   02/2011   03/2011   04/2011   05/2011   06/2011   07/2011   09/2011   11/2011   01/2012   01/2013   08/2014   12/2014  

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Abonnement Articles [Atom]