Moh Blog

Moh

26 avril, 2011

 

Arganier On dit

Difficile à lire la rue printanière. Les marées sud ouest soufflent que la belle arrive.

On dit qu’elle est différente notre belle à nous. Qu’elle s’habille différent de celle de Cartage, des pharaons, des orients proches et autres déserts où on mange ceux qu’on aime. On dit qu’elle est don du ciel la belle, que sa majesté est absolue et sacrée, tellement elle inspire, tellement tout ça, qu’on ne saurait bien finir sans ses hospices divins.


On dit que chez nous il n’ya jamais eu de rue, que les 20-t-quelque pansent, poncent, pensent et bégayent différent que nos pépés. Qui ont peur de tout, maintenant qu’en on est là.


On dit que les tapis du temple ont pris des poussières. On dit qu’on va nettoyer tout ça, rien que parce que. Personne ne sais quoi. Sans secouer. La soute à cadavres et autres allergènes qu’on ne dit pas seraient dessous et ce n’est pas bien pour les ânes sensibles.


On dit que tout le monde vole, que ce n’est pas bien, que même ceux qui n’ont rien le vendent bon marché quand même.


On dit qu’on embauche! Les gueules d’abords, parce que c’est grand, parce c’est faisable soudain, parce qu’ils ont des diplômes et que les millions qui restent et ceux qui ont payé pour les bancs vers nulle part feront bien attendre. Un autre printemps. Privilège des marges!

On dit qu’il ya des profiteurs, des marchands ambulants qui vendent zanga-zanga- dar-dar.. que le souk n’a plus de mures, que «blad siba» réclame son domaine de définition, que le gardien est complaisant, parce silence on tourne en rond, on n’sais pas où ça va.

On dit qu’on dit qu’il Faut-êt’-là quand les digues lâchent, même que les trésors sont ailleurs, que ces ailleurs on ne voit pas, pour qu’ils sont derrière les yeux et entre les oreilles de chacun de nos enfants.

Sage arganier des sages, toi qui sait pourquoi il faut se laver la conscience avant les repas, toi qui accouche des fleurs de Vendredi, comment nourrir la belle qu’on n’attendait pas?

Dur à chier

Un Arganier.

Moh


Commentaires:
Tricheur, tu l'as travaillé celui là. Ce n'est pas du premier jet :)

Merci Moh. Elle est belle, ta belle, surtout ses non-dits.
 
dima-> La belle me tente:) Merci pour le passage.
Moh
 
la belle à nous est une belle de nuit, rien à voir avec celles d'ailleurs. la notre n'a pas une unique fragrance, ni une unique couleur...la notre brille par contraste, elle est plusieurs :)
 
Comme au temps des cerises je viendrais les mains sales recomposer ta nostalgie de l’ange.
Par la porte étroite d’un paradis perdu qu’à l’aile d’eau radeau s’en vienne annoncer le printemps à l’odeur plutôt gnomique de mille et un cerisiers fleuris de fukushima.
Que dansent labels, jamais les résolues sions ne réinventeront la bible quand l’accord se perd autour d’une table où les maures nés font pieds d’argent …nos bastilles, là, n’ont plus le goût d’antan et nos robes, es pierres s’effritent aux firmes amants d’un soir ne pensant qu’à en brasser l’art gens…
Mon voisin à la voix craie au lait d’un sapin n’a plus l’atteinte de l’autre quand ma wazine, créole, me déhanche ses saints pour que ma foi revienne faire chier le monde sous l’ombre de ton arganier…
A lest de mon cœur, t’auras toujours l’estime d’un grand amateur d’un art que tu sauras toujours gagner


kb...qui chie dur aussi :))
 
Kalimate-> Mes condoléances aux enfants de ‘ocre belle. J’espère que tes proches et bien aimés sont saints et saufs.
Sert la bien la rose! si tu l’aimes. Sans gare aux piqures. Sans épines elle ne sera qu’une autre fleur. :)

Kb-> J’ai du relire.. doucement. Très:))
L’artérite intellectuelle malmène mes réflexions sans importance en ce moment.

J’ai mal à la belle!
On a attaqué la belle diront les uns, On vous a bien avertit diraient les autres..

Les lâchées d’encres et des tripatouilles sauront niquer la raison.

J’ai mal à l’arganier et à mon pays en ce moment.
Mes condoléances à ma ville, à mes compères, à la belle que je vois souffrir.
Pour quoi ?
Je ne saurai pas dire.

Moh
 
J'ai toujours été ébahi par les gens qui prennent le bus en retard et s'en font le coeur joyeux le guide touristique de la vie et de ses mésaventures. Que de torquemada annonçant les bonnes et les mauvaises pistes se rincent le gosier en se faisant la main tardive et baladeuse sur le dos des avant-gardistes. L'age avancé et la stabilité du confort moyen ne sont pas des alliés pour celles et ceux qui désirent voir midi ailleurs qu'à leurs portes. Quand la voix habituée à se rendre au poème commence à patauger dans la polémique : je peux tolérer mais qu'elle commence à me manquer de respect je lui tire la langue et je lui dis tu n'es plus audible qu'à celles et ceux dont la croupe aime bien etre flattée à tord et à travers.

Quel mal est lorsque des citoyens veulent aspirer à la liberté, à la dignité et au respect des droits de l'Homme ? est-ce trop demandé ? je ne comprends plus rien du tout au discours de celui qui jadis était mon éclaireur parce mon ombre commence à le dépasser...

Que Dieu pardonne aux plus fautifs d'entre nous et au plaisir de me voir dans le miroir de mes concitoyens comme un membre de la communauté et surtout... un citoyen marocain à part entière.

dima
 
Dima-> citoyen des prairies d’Argane.
Le printemps a ses moustiques. Ses prédateurs aussi.
Le plus dangereux est "celui qu’on ne voit pas", pour reprendre les dires d’un complaisant de convenance. Il a raison.

La dignité commence par le respect de soit; difficile mais gratuit quand même. Le reste est très coûteux.
Nos jeunes -tous ages compris- ont la colère dans les idées, on ne voit pas, ou pas encore. ça turbine, ça souffle, ça pousse, on verra où ça ira, on s’en fout puisque ça ne peut être que mieux... Ils ont la force mais tres peu de temps. Le train est là, on le rate, l’été sera sans abris, y compris pour les prédateurs de la dignite des hommes

Ainsi parla la coquille d’Argan passée intacte par le TDQ d’une chèvre obèse qui l`a épluché de so tégument sans jamais altérer la graine.

Moh
 
dima..serons nous donc condamnés au silence éternel? par nos ainés de par le passé et par nos jeunes maintenant? nous sommes une génération sacrifiée condamnée à être ingurgité et réingurgité entre bouches et trous du cul avec le seul avantage d'en ressortir chaque fois un peu plus poli...
 
Tu me dois des excuses kb. Autant tes subtiles fléches à la "cuistre et paltoquet" ne me dérangent guère autant ton manque de respect m'attriste pour ne pas dire... me déçoit.

dima
 
je te prie de bien vouloir recevoir mes plus plates excuses si une quelconque mésinterprétation fut sous jacente à mes propos...il n'y avait aucune flèche ni intention de manquer de respect je ne faisais qu'exprimer mon malaise d'appartenir à cette génération à qui on a refusé la parole hier et à laquelle les jeunes reprochent assez crûment aujourd'hui de ne pas avoir assez fait.
j'ai assisté récemment à un débat sur l'écriture engagée réunissant des représentant de la génération des années de plomb (la plupart ayant passé de longues années de prison) et les représentants de la génération du 20 février. je peux t'assurer que la fracture dans notre pays n'est pas que sociale à voir le mépris des uns envers les autres. Un mépris repoussant aux calendes grecques la synergie propice à la réussite d'une révolution...crois moi si je te dis que ma déception dépasse tout ce que tu pourrais ressentir par l'essence de sentiment...
quand apprendrons nous a focaliser sur ce qui nous unit et à mettre de côté tout ce qui nous sépare?
 
Tout est bien qui fini (ou commence) bien :)
Moh
 
Kb, je partage ton malaise. Reste comme tu es, ne change jamais stp...

C'est l'affamé en moi, qui une fois le mets a commencé a fumé, s'est pointé à table sans se laver les mains et pourtant qu'est ce qu'elles étaient sales les miennes !

On fera le point un de ces quatre et on verra plus clair, de loin ou de près mais surement avec du recul, si les hirondelles annonçaient bien le... printemps.

En attendant, j'ai bien aimé ton dernier macadam. Merci.

PS: Moh, il n'y avait pas besoin de calumet de la paix. Range ton "sebsi" tu vas nous griller :)
 
he he he he! hugh!
Moh
 
Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



Liens vers cet article:

Créer un lien



<< Accueil

Archives

05/2005   06/2005   08/2005   09/2005   10/2005   11/2005   12/2005   01/2006   02/2006   03/2006   04/2006   05/2006   06/2006   07/2006   08/2006   09/2006   10/2006   11/2006   12/2006   01/2007   02/2007   03/2007   04/2007   06/2007   07/2007   08/2007   10/2007   11/2007   12/2007   01/2008   02/2008   03/2008   04/2008   05/2008   06/2008   07/2008   08/2008   12/2008   02/2009   03/2009   04/2009   05/2009   06/2009   07/2009   08/2009   11/2009   12/2009   01/2010   02/2010   04/2010   02/2011   03/2011   04/2011   05/2011   06/2011   07/2011   09/2011   11/2011   01/2012   01/2013   08/2014   12/2014  

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Abonnement Articles [Atom]