Moh Blog

Moh

24 janvier, 2010

 

Six heures du matin

.

Agadir ne se réveille pas tôt. Six heures du mat, à la porte du Palais!
Au palais des Roses, on ne sert plus au bar, on fait mieux: Room service discret -presque- pour intéressés, option Chaire si généreux.

Rasé G6, sapé comme un baron souverainement cravaté, sur-parfumé, impeccablement accompagné, je hume la terre sous la pelouse qui sue la fraicheur de l’aube à la sortie de l'hotel. Ivre de bonheur, je serre le bras de ma campagne pour ne pas m’envoler.
Le rendez d’affaire sans temps est à la taille de mon cœur. Comme ça!
Les affaires de cœur ne se parlementent pas. Elles s’assument autant en emporte le temps!
Elle m’attend.
A six heures du matin!

Taxi est là, je monte devant, après les galanteries d’usage, de frayer passage, et m’assurer que la plus belle femme du monde est confortablement installée sur le siège arrière. Ma princesse qui ne rate jamais l’occasion de rendre la politesse, feint ne rien remarquer du ressort qui pointe sous son siège, menaçant une décharge pénétrante, là qu’il serait difficile à soigner. A six heures du matin!

La radio fait de son mieux, je transe sur la Surat que le chauffeur barbu accompagne du bout des lèvres.
Deux kilomètres de Quran plus loin, le Taxis s’arrête en catastrophe. La radio s’éteint. Toute seule!
Mon rétroviseur cadre un flic, sans étoiles qui manœuvre ses hanches, hors d’une fourgonnette collée à moins d’un pouce de notre pare-choque. Proximité.
Jango s'approche de la porte arrière, l’ouvre sans avertir, et interpelle ma princesse:
Qu’est ce que tu fais.. Avec celui là?

Je fais statue et garde les yeux fixés sur la route. Je sens monter l’Armageddon du siège arrière. Le flic venait de dégoupiller le poile du nez à une mère ours vachement territorialiste-farouche -militante de tout ce qui est féminin, qui connaît ses commandements aussi bien dans l’ordre que le désordre les travers compris. Aminatou tu connais rien.

Ma princesse refuse de produire sa carte de quoi que ce soit (qu’elle n’a pas) avant qu’on lui splique exactement pourquoi on l’emmerde. En français Najat 3Tabou des guêpes assoiffées sous amphétamines. Le flic s’effondre de ridicule, je ne dis rien.

Je frustre l’envie de me faire éjecter par les ressorts de mon siège, m’agenouiller devant la princesse et l’implorer de me marier. Là, maintenant, sur le trottoir parce qu'elle fera reine! Je n’ai jamais vu quelqu’un faire autant de dégât avec tant de cool, de politesse et de pause.

Je me tords à retenir un fou rire, que j’avorte fissa, à la réalisation que moi non plus je n’ai AUCUN papier, et risque de prendre le ti'déj au c o m m i s s a r i a t.
A six heures du matin.

Mon tour arrive. Monsieur se fais vouvoyer, fait remarquer à l'officier sans galons qu’il fait erreur. Le flic ramasse ses os et s’en va, et c’est à monsieur de spliquer les raisons arrières du Contrat Social..
Le chauffeur rassure que les raids de taxis à la sortie des hôtels est pratique courante tôt le matin. « Ils cherchent à soutirer de l’argent aux filles, 'hachakoum' »
Dur la vie d’un flic réduit à lécher d'la goutte d’C.. à six heures du matin, parceque son travail ne suffit pas.

Taxi arrive à temps. Elle était là, plus belle qu’elle n’a jamais été. La ride que je lui ai donnée est toujours visible. Plus profonde et plus radieuse quand même.
Je me lave les mains, range ma cravate, arrange la pâte levée, allume tafllount -poêle en argile- et commence à aplatir le batbout. Comme elle m’a appris à faire il fut un temps.
Momsy, mon affaire de cœur! si je seulement je pouvais bloquer le temps.

A six heures du matin.

Moh

Commentaires: Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



Liens vers cet article:

Créer un lien



<< Accueil

Archives

05/2005   06/2005   08/2005   09/2005   10/2005   11/2005   12/2005   01/2006   02/2006   03/2006   04/2006   05/2006   06/2006   07/2006   08/2006   09/2006   10/2006   11/2006   12/2006   01/2007   02/2007   03/2007   04/2007   06/2007   07/2007   08/2007   10/2007   11/2007   12/2007   01/2008   02/2008   03/2008   04/2008   05/2008   06/2008   07/2008   08/2008   12/2008   02/2009   03/2009   04/2009   05/2009   06/2009   07/2009   08/2009   11/2009   12/2009   01/2010   02/2010   04/2010   02/2011   03/2011   04/2011   05/2011   06/2011   07/2011   09/2011   11/2011   01/2012   01/2013   08/2014   12/2014  

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Abonnement Articles [Atom]