Moh Blog

Moh

03 juillet, 2009

 

Maire

.


Les élections communales sont terminées. La fable du corps me tente :


Le corps décide d’élire son maire.


La langue prend la parole. Elle dit qu’elle agit selon les instructions du cerveau, que ce dernier a tous les attributs d’un leader : Les synapses, les centres de contrôles, la perspective, la sagesse, la mémoire.. En plus il est bien protégé, bien logé au dessus de tous..


L’estomac objecte! Il soutient qu’il travaille pour le bien de tous. Sans arrêt. Même quand le cerveau dort. Qu’il passe son temps à trier, manufacturer, rationner, et distribuer les biens seulement là où il ya besoin, qu’il est démocrate, que sans lui le corps ne servirait à rien..


Le pied, en coalition avec son semblable, déclare qu’il est le pied! Qu’il est meilleur choix, que sans lui le corps serait incapable d’avancer, d’explorer, de conquérir. De se sauver quand c’est nécessaire..


..Les yeux qui inspectent, les oreilles qui surveillent, les bras, le cœur, la rate.. Toutes les parties du corps s’y mettent. Le débat chauffe. Au nom de la démocratie.


Installé à même le sol, au fond du corps, TDQ (trou du cul), pressé par l’intenté du métabolisme n’en peu plus. Il lève la main pour demander la permission d’émettre un son. Les contendants se tournent en masse et explosent de rires et de commentaires. Cerveau rappel les parties à l’ordre, et demande au TDQ de s’la fermer.

TDQ tétanisé par l’humiliation, s’exécute et s’la verrouille. Sec!


3 jours plus tard, l’estomac débloque, les pieds fléchissent, le cœur n’y est plus, le cerveau déconne, la température monte. La souffrance s’intensifie.

Les parties du corps se réunissent en catastrophe, et supplient TDQ de bien vouloir laisser passer. TDQ n’a rien à dire, rien à faire. C’est con!


5 jours plus tard l’urgence s’installe. Les parties du corps, toujours enfermés aux toilettes, décident d’en faire une Mairie et d’élire TDQ Maire de tous.

Plus content que jamais, TDQ cède!

Soulagé, le corps déclare la démocratie inapte. Bidet en prend plein la gueule, et tous rejoignent leurs fonctions, comme c’est d’habitude..


Morale : On n’a pas besoins de cerveau pour être Maire.


La preuve.


Moh




Commentaires:
Tu m'as volé ce billet du clavier wellah :)
 
c'est l'ère de l'insolite; pas besoin de cerveau si on est bon marionnettiste ou "bouffeur" de cervelles!
 
MDR de LOL!!!!!!!!
 
annous-> oups! ca arrive. moi qui croyais etre le seul @ lire les vieux journaux aux toilettes. :)

Kalimate-> Ah la cervelle! ca me tente tiens, j'irai en bouffer au bled la semaine prochaine. du bon stuff au citron rass el-hanoute et soudania version Jam3 Lfna @ la sante de Creutzfeldt-Jacob

anonyme-> :)
Moh
 
Ah le maire, ce nerf de naguère qui aimait son patelin plus que le Doc' communiste du coin...
Daba, on a droit au pudding made by les gros colons au ventre rond et à la cervelle avachie...
Le dicton "on a toujours les dirigeants qu'on mérite" serait donc vrai ?
 
Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



Liens vers cet article:

Créer un lien



<< Accueil

Archives

05/2005   06/2005   08/2005   09/2005   10/2005   11/2005   12/2005   01/2006   02/2006   03/2006   04/2006   05/2006   06/2006   07/2006   08/2006   09/2006   10/2006   11/2006   12/2006   01/2007   02/2007   03/2007   04/2007   06/2007   07/2007   08/2007   10/2007   11/2007   12/2007   01/2008   02/2008   03/2008   04/2008   05/2008   06/2008   07/2008   08/2008   12/2008   02/2009   03/2009   04/2009   05/2009   06/2009   07/2009   08/2009   11/2009   12/2009   01/2010   02/2010   04/2010   02/2011   03/2011   04/2011   05/2011   06/2011   07/2011   09/2011   11/2011   01/2012   01/2013   08/2014   12/2014  

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Abonnement Articles [Atom]