Moh Blog

Moh

13 avril, 2008

 

T’3’ch’f’k’t’, III

T’3’ch’f’k’t’, Suite et fin..

Je convulse des épaules et fende en furie de pieds. Tempête pour babouches, rage majeure.
Les ouragans de fifre soufflent des tornades de sable arôme pie-de-cheval qui s’élèvent pour voiler la fantasia sommée par occasions. Mes fangs, mes ruts, mes contes sans verbes. Mes transes. Je danse de l’âme, pour triper un flash-back dans les entrains de T’3’ch’f’k’t’

La Chiba des déserts sans sable, sans voyelles, fredonne qu’ils bandent en silence les ânes. Que Taguenza cède sa peau aux touristes et aux aumônes. Que la rosée des aurores humides, lâche la peau du tambour. Que ça fausse la mesure, que ça tue la prose et assassine la nature. Que le voile ne couvre pas la plaie du sabre. Que les geôles sont dans la cervelle, peu importe la longueur de la barbe..

Je perds ma langue. Je n’ai jamais su l’écrire, qu’on m’a appris que ça n’fait rien. Je somme la tempête pour peindre avec ce qui reste du vent. Je fifre les étoiles et la pleine lune qui les éteint, l’aube qui les efface, le lézard qui tond le désert, qui tend la peau de chagrin qui se nourrit de chie de rapaces.

Prends-moi étranger de chez moi qu'elle m'a prié. Dévore ma langue qu’ils disent ne sers à rien. Mes gènes un peu chèvre un peu lézard suent l’Argan des étalons. Enflamme mes yeux, chauffe mon sang et mes haleines cherguis hors saison. Embrase les feux de camp les étoiles filantes et mes volcans. Saisit moi! Chauffe les tambours de mes vallées, Ahwash nous attend. Libère les torrents de mes cascades que notre flamme s'allume dedans..

Nu dans mon phallus, je soulève la roche. Je m’éviscère. Tout ce que je peux. Si peu pour la Chiba des déserts sans sable. Ben't bladi..

L'étoile du berger se lève et Shahrazade s’éteint.
Les aigles ont fait la fête la veille et le souper de poubelles attend.

Moh

Commentaires:
Meme drappée dans son linceul, ta plume, porte-mots de ton coeur, reste vivace. Que de métaphores ! belles à lire.

Et dieu créa le brise-coeur à l'image de Ben't bladi :)

PS:
1- des nouvelles d'Ahwash ?
2- "Nu dans mon phallus, je souléve la roche" : Doggy style ? :)
 
Si ça ravit de voir quelqu’un savourer ma cuisine de cœur avec tant de plaisir!

nouvelles d'Ahwash? MAST’ YIWIN GH'OUHWASH IGH ISWA RAYS L'JAM?

Which side of the dog are we talking about? :)

Merci pour tes passages
Moh
 
J'ai du contacter un ami amazigh pour qu'il me traduise et de ce fait je te propose de lancer une pétition pour débailloner le chanteur (RAYS) :)

Which side ? The nice one dear Moh... the nice one !

Bon week end Moh.
 
Dima-> "ISWA L’JAM” est une expression Tashlhit qui se dit aussi quand une djellaba (ou un caftan) se trouve coincée entre le joues du postérieur :)
Moh
 
l'baghla sarta l'jam --> c'est plus économe dans la langue du colonisateur :)

J'avais compris...
 
Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



Liens vers cet article:

Créer un lien



<< Accueil

Archives

05/2005   06/2005   08/2005   09/2005   10/2005   11/2005   12/2005   01/2006   02/2006   03/2006   04/2006   05/2006   06/2006   07/2006   08/2006   09/2006   10/2006   11/2006   12/2006   01/2007   02/2007   03/2007   04/2007   06/2007   07/2007   08/2007   10/2007   11/2007   12/2007   01/2008   02/2008   03/2008   04/2008   05/2008   06/2008   07/2008   08/2008   12/2008   02/2009   03/2009   04/2009   05/2009   06/2009   07/2009   08/2009   11/2009   12/2009   01/2010   02/2010   04/2010   02/2011   03/2011   04/2011   05/2011   06/2011   07/2011   09/2011   11/2011   01/2012   01/2013   08/2014   12/2014  

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Abonnement Articles [Atom]