Moh Blog

Moh

17 décembre, 2006

 

Tondeur de nuages II

"Dialogue des civilisations.." Version métaphysique.

Jeff le gladiateur n’a perdu qu'une seule bataille. Sa dernière. La portée de son chant de coq éreintait son règne sans bassecour. Rien et personne n’osait interrompre. Le reste de la faune rendait respect avec le silence. Même les verres en prenaient note.
Les poules, fatalement sienne, battaient des yeux coquettes au rythme de ses kot.

Une légende des temps d’avant les civilisations. Des temps ou les poules n’avaient pas de seins, n’étaient pas tout blanc-sale et pondaient encore des œufs. Des vraies, avec embryons. Du temps ou les grains de maïs pouvaient encore rassasier des verres, et des enfants sans leur donner.. de l’asthme.

‘Don Jeff’, buste pompé en dignitaire se pointait entre ma guitare et un coucher de soleil chergui du sud. Il n’avait même pas de queue. Son plumage Peacok et sa posture super soignée lui donnaient cet air d’avoir constamment les mains dans les poches. Rien à faire! Le Don adorait le blues. Howlin’ wolf en particulier. Son toon favori: « Evil » (Diable)

Qu’est ce qu’on se marrait Jeff et le reste des copains. Il dansait tikshbila, détestait Kaltoum, et adorait faire la fête. Il ratait volentier ses coqueriques Howlin’ et ça me donnait le fou rire. À 4h du mat! Même qu’on l’accusait de fouiller un peu trop dans le jardin du voisin, l’infermier au plus long sebssi du monde. "Pour que les enfants ne puissent pas l'allumer " qu'il disait

Je peine à aborder le sujet du titre.. J’ouvre ma fenêtre sur la rive d’il ya longtemps, du temps avant les épidémies de la globalisation. Du temps où les espèces avaient raison et fières de ce qu’elles sont. Du temps où la télé n’avait qu’une seule chaine et plus rien à dire après 23h. L’antant que nos voisins du nord croquaient nos restes aux ports de Safi qui au fait n’ont plus revu de poisson depuis le souffre et les acides. L’antant qu’on regardais passer, qu’on ratait ce train qui a emporté nos voisins, que nos enfants se tuent encore à rattraper. A la nage s’il le faut bien.

Le vieux temps qu’aurait pu être bon, ne serais-ce que pour le future de nos enfants. Oui nos enfants qui n’auraient pas à mendier la tolérance et autres intangibilités de ces derniers temps. Les fragments du tagine cassé en mille morceaux n’en feront jamais mille du même plat.

Je peine toujours à aborder le sujet du titre.. Incapable que je suis de conjuguer le pluriel de civilisation. Au présent. J’ignorais que la civilisation pouvait oser au delà du linéaire du temps, pour le plaisir de la géographie, des pétards et de l’argent. Les archéologues futures ramasseraient nos fouilles et verront bien que nous l’avons perdu notre temps.

Jeff toi qui reste là haut sur ma conscience perché, nous avons troqué le train pour la fête des cigales. Le petit chaperon rouge plaide sans espoir. Nous l’avons lâché le fromage, plumage et pudeur avec. La barbe et le foulard nous poussent à l'envers des idées, mais ça ne fait pas l’affaire des ailes..

Un peu comme toi Jeff. Bons pour le melting pot. Au plaisir de l’appétit et des convives..

Ma page s’achève.

Moh

idwazad@gmail.com


Commentaires: Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



Liens vers cet article:

Créer un lien



<< Accueil

Archives

05/2005   06/2005   08/2005   09/2005   10/2005   11/2005   12/2005   01/2006   02/2006   03/2006   04/2006   05/2006   06/2006   07/2006   08/2006   09/2006   10/2006   11/2006   12/2006   01/2007   02/2007   03/2007   04/2007   06/2007   07/2007   08/2007   10/2007   11/2007   12/2007   01/2008   02/2008   03/2008   04/2008   05/2008   06/2008   07/2008   08/2008   12/2008   02/2009   03/2009   04/2009   05/2009   06/2009   07/2009   08/2009   11/2009   12/2009   01/2010   02/2010   04/2010   02/2011   03/2011   04/2011   05/2011   06/2011   07/2011   09/2011   11/2011   01/2012   01/2013   08/2014   12/2014  

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Abonnement Articles [Atom]